Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DSCN3855.JPG

 

 

Les élèves de 3°1 qui suivent l'option Découverte professionnelle ont assisté à la projection du film documentaire Entre nos mains   de la réalisatrice Mariana Otero.

 

 

ENTRE-NOS-MAINS_afiche-def-565x768.jpg

 

 

Pour faire face à la faillite de leur entreprise qui fabrique et commercialise de la lingerie féminine, des salariés - majoritairement des femmes – tentent de la reprendre sous forme de coopérative. Au fur et à mesure que leur projet prend forme, ils se heurtent à leur patron mais aussi à la réalité du"marché".L’entreprise devient alors un petit théâtre où se joue sur un ton espiègle, entre soutiens-gorge et culottes, des questions fondamentales, économiques et sociales. Les salariés découvrent dans cette aventure collective une nouvelle liberté."

 

 

Les élèves ont ensuite travaillé sur la réalisation d'une critique sur le film, voici quelques extraits de leurs productions :

 

- Lise : "Dans l'ensemble ce film est bien, les ouvrières sont émouvantes, et racontent bien leur histoire, on a envie de les écouter. Ce qui est bien dans ce film est qu'on voit la vraie vie de l'entreprise, ce qui m'a déplu ce sont les discussions des personnes qui travaillent dans les bureaux, elles sont trop longues".

 

- Andréa : "On comprend la vraie vie, et on nous fait partager en quelque sorte le sentiment de désespoir des ouvrières qui travaillent dans cette usine... On voit bien que les ouvrières ne sont pas des actrices malgré le fait qu'elles soient à l'aise devant la caméra".

 

- Charlotte : " Très intéressant, surtout pour nous, car cela nous montre les différents aspects d'une entreprise... J'ai eu de la peine pour les salariés qui se sont battus pour leur entreprise, puis que à la fin, elles n'arrivent pas à sauver leur entreprise."

 

- Jordan : " Mon avis final: j'ai vraiment adoré ce film... Les femmes se battent contre la faillite, je trouve qu'elles ont du mérite."

 

- Olivier: "La seule chose qui m'a déplu dans le film, c'est qu'à la fin ils font faillite, et moi je croyais qu'ils allaient réussir... Les couleurs étaient un peu ennuyeuses, mais c'est dans une usine, donc c'était normal."

 

 

DSCN3853.JPG

 

 

Après la séance, ils ont eu la chance d'interviewer Michel Boujut, célèbre critique de cinéma. Michel Boujut s'est prêté au jeu des questions-réponses mené par  une Charlotte incisive et réactive. Entretien facilité par la préparation réalisée en amont par  les élèves. Monsieur Boujut a pu ainsi faire passer sa passion du Septième Art , et  leur  rappeler qu'une "critique est toujours subjective".

Tag(s) : #Du côté des classes

Partager cet article

Repost 0