Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'affiche française du film

L'affiche française du film

L'affiche américaine du film

L'affiche américaine du film

Fantastic Mr. Fox est l'adaptation du roman Fantastique Maître Renard de Roald Dahl dont les oeuvres ont souvent connnu un beau succès au cinéma (Charlie et la chocolaterieJames et la pêche géante).

 

Pour écrire le scénario, Wes Anderson s'est installé quelques temps à Gipsy House, la propriété familiale de Roald Dahl à Great Missenden dans le Buckinghamshire, en Angleterre. Il voulait ainsi s'imprégner de l'univers de l'auteur et des environnements dans lesquels il vivait et écrivait.

 

Wes Anderson raconte comment il a travaillé à à Gipsy House : "Liccy m'a montré la célèbre cabane où son mari écrivait. Le soir, elle m'a laissé examiner les manuscrits de Roald Dahl. Un archiviste m'a fait me laver les mains deux fois avec un savon spécial et m'a demandé de fermer tous les rideaux et de verrouiller la porte quand j'aurais fini. J'étais seul avec des dizaines de brouillons écrits à la main. Il y avait plein de dessins de Roald Dahl dans les marges, et cela m'a permis de comprendre comment il créait ses histoires. J'avais le sentiment qu'il était avec moi, et qu'il regardait par-dessus mon épaule."

La couverture de l'édition française de "Fantastic Mr Fox"

La couverture de l'édition française de "Fantastic Mr Fox"

Wes Anderson insiste sur le côté artisanal de l'animation image par image : "J'adore l'aspect de la fourrure de King Kong dans le film original. Comme les animateurs manipulaient la marionnette à chaque image, les poils n'arrêtaient pas de bouger, et c'est une des choses qui donnent à l'animation de cette époque toute sa magie. Dans le film de Jean Cocteau La Belle et la bête, on voit comment sont faits les effets spéciaux, on comprend que les bras qui tiennent les chandeliers appartiennent à des personnes qui sont derrière le mur. On perçoit aussi que le film est tourné à l'envers, ce qui a des incidences sur la lumière. Les effets spéciaux de ce genre, ceux dont on comprend comment ils sont faits, sont ceux qui m'ont toujours fasciné le plus."

Wes Anderson sur le tournage du film

Wes Anderson sur le tournage du film

Wes Anderson et ses figurines / Photo de Tim Walker

Wes Anderson et ses figurines / Photo de Tim Walker

Bill Murray ( qui prête sa voix au blaireau) sur le plateau du film

Bill Murray ( qui prête sa voix au blaireau) sur le plateau du film

Coup de fatigue de Bill Murray

Coup de fatigue de Bill Murray

Parmi les multiples sources d'inspiration du film, Anderson cite Le Roman de Renart (1941) de Ladislas Starewitch. Déjà réalisé en stop-motion, le film mettait en scène des marionettes fabriquées en véritables peau d'animaux. Nelson Lowry, chef décorateur : "Wes était très inspiré par l'aspect un peu brut et très original des marionnettes de ce film. Elles sont à la fois étranges et très réalistes, et nous avons voulu retrouver la même sensation avec nos personnages. Ils ont un certain naturalisme ; ils conservent leurs traits animaux tout en étant stylisés, mais pas à la manière de personnages mignons de film pour enfants. Ils sont sophistiqués et plus adultes. Je me suis aussi inspiré de photographies d'animaux en costumes prises durant l'époque victorienne. Des petits chatons en train de prendre le thé et d'autres fantaisies de ce genre. Elles mettent un peu mal à l'aise, mais on ne peut s'empêcher de les trouver fascinantes. On retrouve donc un peu ce sentiment dans l'aspect de nos personnages."

Le Roman de Renart (1941) de Ladislas Starewitch, source d'inspiration pour Wes Anderson.

Le Roman de Renart (1941) de Ladislas Starewitch, source d'inspiration pour Wes Anderson.

Mr. Fox en chiffres

Au final, 4000 accessoires, 500 marionnettes et 150 décors (dont certains mesurant plus de 10m de long) ont été nécessaires pour réaliser le film. 5229 plans et 621,450 photos ont été enregistrées, et tous les jours 120 gigaoctets de données étaient générées (18,5 téraoctets de données ont été conservées au final)

Pour aller plus loin, le dossier CNC - professeurs

La bande annonce du film

Tag(s) : #Collège au cinéma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :